La présence des ailés solitaires et les conditions écologiques favorables laissent présager des reproductions à petite échelle au sud et sud-est du pays au cours des semaines à venir. Par ailleurs, la situation de plus en plus préoccupante dans les pays du Sahel, incitent à plus de vigilance afin de faire face à tout développement de la situation acridienne au Maroc.

Accueil | E-mail

La Lutte Antiacridienne au Maroc

 

 


 

 

 

 

           Le dispositif de surveillance et de lutte renforcé à partir du 15 janvier 2011

 

Suite à la signalisation d’un essaim de criquet pèlerin à Bir Guendouz (Région de Ouad Dahab-Lagouira) au sud du pays, le jeudi 13 janvier au soir, une équipe de prospection du PCR Dakhla dépêchée sur le lieu a localisé le 14 janvier un groupe de criquets ailés matures en accouplement d’une densité de 10 individus /m2 sur une superficie de 200 m2.

A cet effet, le dispositif de surveillance et de lutte sera renforcé à partir du 15 janvier comme suit :

PCR de Dakhla

1 équipe de prospection composée de 2 véhicules dont un avec Emetteur Récepteur ; dirigée par un Ingénieur.

1 équipe de traitement terrestre dotée de pulvérisateur monté sur véhicule et de logistique pour les traitements aériens. (2 avions sont pré-positionnés à Dakhla).

PCR Guelmime

1 équipe de prospection composée de 2 véhicules dont un avec Emetteur Récepteur ; dirigée par un ingénieur.

1 équipe de traitement terrestre dotée de pulvérisateur monté sur véhicule et de logistique pour les traitements aériens(2 avions pré-positionnés à Agadir)

PCR Tata

1 équipe de prospection composée de 2 véhicules dont un avec Emetteur Récepteur ; dirigée par un technicien.

1 équipe de traitement terrestre dotée de pulvérisateur monté sur véhicule et de logistique pour les traitements aériens (2 avions pré-positionnés à Errachidia).