La présence des ailés solitaires et les conditions écologiques favorables laissent présager des reproductions à petite échelle au sud et sud-est du pays au cours des semaines à venir. Par ailleurs, la situation de plus en plus préoccupante dans les pays du Sahel, incitent à plus de vigilance afin de faire face à tout développement de la situation acridienne au Maroc.

Accueil | E-mail

La Lutte Antiacridienne au Maroc

 

 


 

 

 

 

 

FAO : Communiqué du 04 Juillet 2019

Diminution de la reproduction printanière et apparition d’essaims dans la Corne de l’Afrique
 

 

Des infestations issues de la reproduction printanière en Iran, en Arabie saoudite et au Pakistan ont diminué en juin suite au dessèchement des conditions, à la hausse des températures et aux opérations intensives de lutte qui ont concerné plus de 300 000 ha. Toutefois, les effectifs de criquets ont augmenté le long de la frontière indo-pakistanaise, avec la poursuite de la reproduction estivale précoce et avec l’arrivée de plusieurs essaims dans le Rajasthan pour pondre.

 

De nombreux essaims matures ont été observés au Yémen, où certains sont restés pour pondre, tandis que d’autres ont traversé la mer jusqu’au nord de la Somalie, le sud de l’Érythrée et l’est de l’Éthiopie. Certains de ces essaims pourraient continuer leur déplacement jusqu’à l’intérieur du Soudan, tandis que d’autres pourraient se reproduire sur la côte septentrionale de la Somalie, dans l’est de l’Éthiopie et sur la côte de la mer Rouge au Yémen et dans les zones adjacentes de l’Arabie saoudite, suite aux importantes précipitations enregistrées dans ces zones en juin.

 

On prévoit que la reproduction estivale de cette année soit plus intense que la normale, correspondant au développement de bandes larvaires et peut-être quelques petits essaims dans certaines zones clé :

 

- Le long de la frontière indo-pakistanaise où deux générations peuvent être possibles.

- Au Yémen, où des opérations de prospection et de lutte restent limitées.

- Dans les zones de pluies récentes en Éthiopie et dans le nord de la Somalie.

- Dans les zones traditionnelles de reproduction estivale de l’intérieur du Soudan.