La présence des ailés solitaires et les conditions écologiques favorables laissent présager des reproductions à petite échelle au sud et sud-est du pays au cours des semaines à venir. Par ailleurs, la situation de plus en plus préoccupante dans les pays du Sahel, incitent à plus de vigilance afin de faire face à tout développement de la situation acridienne au Maroc.

Accueil | E-mail

La Lutte Antiacridienne au Maroc

 

 


 

 

 

 

 

FAO : Communiqué du 04 Novembre 2019

Situation reste grave dans les Régions centrale et orientale

 

La situation actuelle reste grave et menaçante le long de la frontière indo-pakistanaise et dans la Corne de l’Afrique.

Un nombre croissant d’essaims s’est formé en octobre en Inde et au Pakistan où des opérations de lutte intensives se sont poursuivies pour le sixième mois consécutif. Il semble que certains essaims ont commencé à se déplacer vers l’ouest en direction du sud-ouest du Pakistan et du sud-est de l’Iran où des pluies récentes devraient leur permettre de subsister jusqu’au printemps. Il se peut que quelques essaims atteignent également le nord-est d’Oman dans les premiers jours de novembre avec les vents associés au cyclone Kyarr.

Des opérations de lutte aérienne et terrestre étaient en cours dans le nord-est de l’Éthiopie où des essaims se sont formés. Quelques groupes se sont déplacés vers le nord en direction de l’Érythrée, tandis que certains essaims ont volé vers le sud-est en direction du nord de la Somalie et de l’est de l’Éthiopie où ils ont pondu des œufs qui ont commencé à éclore fin octobre. Il subsiste un risque modéré que quelques petits essaims puissent atteindre le nord-est du Kenya. Quelques bandes larvaires et de petits essaims se sont formés dans les aires de reproduction sur la côte de la mer Rouge au Yémen et dans les zones adjacentes en Arabie saoudite, et des opérations de lutte ont été entreprises.

La reproduction se poursuivra le long des deux rives de la mer Rouge où les effectifs peuvent être augmentés par l’arrivée de quelques petits essaims sur la côte érythréenne en provenance de l’Éthiopie.

Dans la Région occidentale, une reproduction à petite échelle a eu lieu en Mauritanie, au Niger et dans le sud-est de l’Algérie, et des ailés isolés étaient présents au Maroc et en Libye. Quelques groupes se sont formés dans le nord du Niger et des opérations de lutte limitées y ont été réalisées, ainsi qu’en Algérie. On s’attend à ce que les effectifs acridiens augmentent légèrement dans le nord-ouest de la Mauritanie suite à une reproduction à petite échelle.