La présence des ailés solitaires et les conditions écologiques favorables laissent présager des reproductions à petite échelle au sud et sud-est du pays au cours des semaines à venir. Par ailleurs, la situation de plus en plus préoccupante dans les pays du Sahel, incitent à plus de vigilance afin de faire face à tout développement de la situation acridienne au Maroc.

Accueil | E-mail

La Lutte Antiacridienne au Maroc

 

 


 

 

 

 

 

FAO : Communiqué du 04 Décembre 2019

La situation s’aggrave avec l’extension des essaims

 

la situation  actuelle est extrêmement grave dans les régions orientale et centrale.

Malgré les opérations de lutte intensives, des bandes larvaires et des essaims continuent à se former le long des deux côtés de la frontière indo-pakistanaise où une reproduction sans précédent de la troisième génération a débuté en Novembre. Certains essaims ont commencé leur déplacement saisonnier en direction de l’ouest, et quelques essaims ont traversé la mer d’Arabie vers le nord d’Oman, tandis que des groupes d’ailés  sont apparus dans le sud-est de l’Iran. Les déplacements d’essaims vont probablement se poursuivre en décembre vers le sud-ouest du Pakistan, le sud de l’Iran et le nord d’Oman.

Dans la Corne de l’Afrique, des essaims se sont formés en Éthiopie et se sont déplacés vers le nord, atteignant la côte de la mer Rouge en Érythrée, où une reproduction était en cours et au moins un essaim a traversé la mer Rouge vers l’Arabie saoudite. D’autres essaims en Éthiopie se sont déplacés vers l’est, rejoints par des essaims supplémentaires en provenance du nord de la Somalie, où des bandes larvaires se sont formées. On s’attend à ce que davantage d’essaims se forment et se déplacent vers Djibouti, la région de l’Ogaden en Ethiopie, le sud de la Somalie et peut-être le nord-est du Kenya.

Quelques essaims se sont formés sur la côte de la mer Rouge au Yémen et se sont déplacés vers le nord en direction de l’Arabie saoudite. Des groupes et un essaim se sont formés dans les aires de reproduction estivale du Soudan et des groupes d’ailés sont apparus sur la côte de la mer Rouge du Soudan. La reproduction hivernale le long des deux rives de la mer Rouge entraînera une nouvelle augmentation des effectifs acridiens

La situation reste calme dans la Région occidentale où une reproduction à petite échelle a eu lieu dans des parties du Sahel septentrional.