La présence des ailés solitaires et les conditions écologiques favorables laissent présager des reproductions à petite échelle au sud et sud-est du pays au cours des semaines à venir. Par ailleurs, la situation de plus en plus préoccupante dans les pays du Sahel, incitent à plus de vigilance afin de faire face à tout développement de la situation acridienne au Maroc.

Accueil | E-mail

La Lutte Antiacridienne au Maroc

 

 


 

 

 

 

 

FAO : Communiqué du 08 Février 2021

L’invasion d’essaims décline au Kenya

De nombreux essaims immatures persistent dans le sud de l'Éthiopie et au Kenya, ceux qui se sont déplacés vers le nord de l'Éthiopie (Afar et Amhara) ont poursuivi vers l'Érythrée et ont atteint la côte de la mer Rouge où ils ont été traités.

Il semble que le pic de l'invasion au Kenya est franchi car il n’y a pas eu de signalisation d’arrivée d’essaims depuis deux jours ni de nouvelles signalisations d’essaims dans l'est (Wajir, Garissa). Des opérations de lutte intensives sont en cours au Kenya et dans le sud de l'Éthiopie en vue de réduire l’échelle de la reproduction de la prochaine génération.

En Somalie, des opérations de lutte intensives sont en cours pour réduire le nombre de nouveaux essaims qui se formeront ce mois-ci. Ceux se formant sur la côte nord-ouest se déplaceront probablement vers le plateau et les zones adjacentes de l'est de l'Éthiopie.

Par ailleurs, les opérations de lutte se poursuivent dans les aires de reproduction hivernale le long de la mer Rouge, principalement contre des groupes et bandes larvaires qui se sont formés le long de la côte saoudienne et, dans une moindre mesure, contre des bandes larvaires de part et d’autre de la frontière entre l'Érythrée et le Soudan.

 

Au Yémen, les ailés épars persistent, principalement le long de la côte de la mer Rouge et, dans une moindre mesure, sur la côte du golfe d'Aden dans le sud. Il subsite un risque que quelques essaims soient présents dans les zones inaccessibles du nord, qui pourraient se déplacer vers les zones adjacentes du sud-ouest de l'Arabie saoudite.

La situation reste calme dans les autres régions.