La présence des ailés solitaires et les conditions écologiques favorables laissent présager des reproductions à petite échelle au sud et sud-est du pays au cours des semaines à venir. Par ailleurs, la situation de plus en plus préoccupante dans les pays du Sahel, incitent à plus de vigilance afin de faire face à tout développement de la situation acridienne au Maroc.

Accueil | E-mail

La Lutte Antiacridienne au Maroc

 

 


 

 

 

 

 

FAO : Communiqué du 10 Février 2020

Déplacement du Criquet pèlerin vers l’Ouganda et la Tanzanie

 

La reproduction se poursuit dans la Corne de l’Afrique, ce qui entraînera une nouvelle augmentation des effectifs acridiens en Éthiopie, en Somalie et au Kenya avec la formation de nouveaux essaims en mars et en avril.

Au Kenya, de nombreux essaims immatures et matures continuent à se déplacer dans les régions du nord et du centre. Au début du mois, des essaims matures sont arrivés à moins de 50 km de la frontière avec l’Ouganda et d’autres ont presque atteint la frontière avec la Tanzanie. Des pontes et des éclosions d’envergure ont commencé et de nombreuses bandes larvaires denses de premier stade sont actuellement présentes dans certaines zones du centre, où des opérations de lutte aérienne et terrestre se poursuivent.

Des Criquets pèlerins ont été signalés le 9 février, dans le nord-est de l’Ouganda et d’autres dans le nord de la Tanzanie, près du mont Kilimandjiaro, atteignant Arusha et Mushi.

En Somalie, des bandes larvaires de deuxième à quatrième stades sont présentes dans le nord-est près de Garowe. Il est probable que d’autres infestations soient présentes dans les régions du nord-ouest, du centre et du sud, avec une reproduction en cours.

En Éthiopie, des essaims en cours de maturation étaient présents dans les régions de l’est et du sud et des essaims supplémentaires se sont déplacés dans la vallée du Rift à partir du sud et du nord. Des opérations de lutte aérienne et terrestre se poursuivent dans la plupart des régions.

Des éclosions généralisées et la formation de bandes auront lieu au cours des prochaines semaines au Kenya, en Éthiopie et en Somalie. Il subsiste un risque d’apparition de quelques petits essaims dans le nord-est de l’Ouganda, le sud-est du Soudan du sud et peut-être le nord de la Tanzanie au cours des prochains jours.

Ailleurs, une reproduction supérieure à la normale se poursuit le long des deux côtés de la mer Rouge, où des groupes et des bandes larvaires, des groupes d’ailés et quelques essaims se forment dans les plaines côtières. Des essaims continuent à apparaître dans les hautes terres et l’intérieur du Yémen. Des opérations de lutte sont en cours au Soudan, en Érythrée, en Arabie saoudite et, de manière limitée, au Yémen.

En Asie du sud-ouest, quelques essaims résiduels issus de la reproduction estivale sont apparus dans le nord-ouest du Pakistan et il y a eu des signalisations de criquets dans l’intérieur du Baloutchistan, près de Kharan. La reproduction des essaims est en cours le long de certaines parties de la côte sud de l’Iran.