La présence des ailés solitaires et les conditions écologiques favorables laissent présager des reproductions à petite échelle au sud et sud-est du pays au cours des semaines à venir. Par ailleurs, la situation de plus en plus préoccupante dans les pays du Sahel, incitent à plus de vigilance afin de faire face à tout développement de la situation acridienne au Maroc.

Accueil | E-mail

La Lutte Antiacridienne au Maroc

 

 


 

 

 

 

 

FAO : Communiqué du 13 Juin 2019

Risque élevé d’une migration à partir des zones de reproduction printanière vers celles estivales, où des pluies précoces ont démarré
 

 

Il existe un risque élevé de populations résiduelles se déplaçant vers les zones de reproduction estivale. Une vigilance et une préparation extrême sont requises.

 

En Iran, d’intensives opérations de lutte terrestre et aérienne se poursuivent contre des groupes larvaires de dernier stade, quelques bandes larvaires, groupes d’adultes et des ailés immatures et matures, essentiellement sur la côte de Bushehr, d’Hormozgan et du Sistan-Baloutchistan, ainsi que dans l’intérieur du Sistan-Baloutchistan. Les équipes ont traité 78 650 ha du 1er au 6 juin.

 

Au Pakistan, une reproduction printanière tardive se poursuit dans quelques endroits côtiers du Baloutchistan, où des groupes larvaires sont présents. Une reproduction précoce a commencé le long de la frontière indo-pakistanaise dans le désert de Nara, au sud de Khairpur,où les opérations de traitement ont concerné 1495 ha du 1er au 9 juin.

 

En Inde, des groupes d’ailés continuent à pondre dans l’ouest du Rajasthan, entre Sam et Phalodi. Des éclosions ont commencé et des larves des premiers stades forment des groupes (1340 ha ont été traités du 1er au 10 juin).

En Arabie saoudite, une reproduction printanière est presque terminée dans l’intérieur, hormis dans quelques endroits sur le versant occidental du Quart Vide. Des opérations de lutte terrestre et aérienne se poursuivent principalement contre des groupes d’ailés immatures et matures et les quelques groupes et bandes larvaires résiduels, traitant près de 21 000 ha du 1er au 7 juin.

 

Au Yémen, des groupes d’ailés pondent dans l’intérieur, au sud de Marib. Des essaims matures ont été observés au cours des derniers jours, près de Sana’a et il y eu une signalisation d’un essaim mature atteignant presque le Suq Abs sur la côte septentrionale de la mer Rouge.

 

Au Soudan, des groupes d’ailés immatures et matures sont présents dans la vallée du Nil, entre Abu Hamed et la frontière avec l’Égypte. Des opérations de lutte sont en cours. La plupart de ces groupes vont probablement se déplacer au sud vers les zones de reproduction estivale du Darfour et du Kordofan.