La présence des ailés solitaires et les conditions écologiques favorables laissent présager des reproductions à petite échelle au sud et sud-est du pays au cours des semaines à venir. Par ailleurs, la situation de plus en plus préoccupante dans les pays du Sahel, incitent à plus de vigilance afin de faire face à tout développement de la situation acridienne au Maroc.

Accueil | E-mail

La Lutte Antiacridienne au Maroc

 

 


 

 

 

 

 

FAO : Communiqué du 16 Mars 2021

 

Les essaims actuellement présents au Kenya et en Éthiopie continuent de décliner en raison de la poursuite des opérations de lutte et de l'absence de reproduction due au manque de pluies.

Au Kenya, quelques petits essaims immatures ont été observés récemment entre le mont Kenya et la vallée du Rift dans les comtés de Nyandarua, Nakuru et Baringo. En Éthiopie, des essaims immatures persistent dans les montagnes Ahmar à l'est de la vallée du Rift dans l’Oromia (Bale, Borema, Arsi) entre Awasa et Harar. En Somalie, des bandes larvaires des derniers stades sont présentes dans le nord-ouest et le nord-est où un nombre limité d'essaims immatures continuent à se former. On s’attend à ce que les essaims se formant dans le nord-ouest et le nord-est et se dispersent le long du plateau septentrional, tandis que certains pourraient se déplacer dans les zones adjacentes de l'est de l'Éthiopie, à proximité de Djidjiga et Dire Dawa.

La situation reste calme au Yémen où des ailés épars sont présents sur les côtes de la mer Rouge et du golfe d'Aden. Avec la poursuite du dessèchement de la végétation, il est probable que quelques essaims se forment sur la côte de la mer Rouge et se déplacent vers l'intérieur, traversant les hautes-terres jusqu'aux plaines désertiques entre Marib et l’oued Hadramaout, où une reproduction pourrait avoir lieu en cas de précipitation.

En Arabie saoudite, les opérations de lutte se poursuivent sur la côte septentrionale de la mer Rouge entre Bader et Umm Lajj contre des bandes larvaires et des groupes d'ailés immatures, ainsi que dans l'intérieur où les groupes d'adultes se reproduisent et où de nouvelles éclosions sont en cours entre Riyad et Hail, entraînant la formation de groupes et de bandes larvaires.

Au Soudan, une reproduction limitée se poursuit le long de la côte de la mer Rouge à proximité du delta de Tokar où des opérations de lutte sont en cours contre quelques bandes larvaires et des groupes de larves et d'ailés. En Érythrée, quelques groupes larvaires sont présents sur la côte centrale près de Massawa.

La situation reste calme dans les autres régions.