La présence des ailés solitaires et les conditions écologiques favorables laissent présager des reproductions à petite échelle au sud et sud-est du pays au cours des semaines à venir. Par ailleurs, la situation de plus en plus préoccupante dans les pays du Sahel, incitent à plus de vigilance afin de faire face à tout développement de la situation acridienne au Maroc.

Accueil | E-mail

La Lutte Antiacridienne au Maroc

 

 


 

 

 

 

 

FAO : Communiqué du 17 Février 2020

Reproduction en cours sur une vaste étendue dans la Corne de l’Afrique

 

La situation demeure extrêmement alarmante au Kenya, en Éthiopie et en Somalie, où des infestations généralisées relatives au Criquet pèlerin et une nouvelle génération de reproduction menacent la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance dans la région.

En effet, au Kenya, les essaims continuent de pondre dans les comtés du nord et du centre où les éclosions et la formation de bandes augmentent. Les opérations de lutte aérienne et terrestre se poursuivent dans la plupart des régions.

A Ouganda, plusieurs essaims matures se sont déplacés en direction du nord dans les 12 districts du nord-est. Des opérations de lutte sont  entreprises par les militaires dans quelques zones.

En Éthiopie, des opérations de lutte terrestre et aérienne se poursuivent contre des essaims matures dans les régions de la Somalie. De même, des mouvements d’essaims transfrontaliers avec le Kenya ont été signalés.

En Somalie, une reproduction est en cours dans les zones centrales près de la frontière avec l’Éthiopie, entre Beled Weyn et Gaalkacyo et dans le nord-est, où des groupes de larves et d’ailés sont présents.

Par ailleurs, une reproduction est en cours le long des deux côtés de la mer Rouge en Égypte, au Soudan, en Érythrée, en Arabie saoudite et en Érythrée, où des groupes et bandes larvaires et des groupes d’ailés immatures se sont formés, ce qui va probablement entraîner bientôt la formation d’essaims. Plusieurs essaims immatures se sont déplacés à partir des plaines côtières vers l’intérieur de l’Arabie saoudite et du Yémen, où des opérations de lutte sont en cours mais restent limitées au Yémen.

En Asie du sud-ouest, la reproduction se poursuit sur la côte sud-ouest de l’Iran. Alors qu’en Inde, les opérations de lutte sont en cours contre quelques essaims résiduels issus de la reproduction estivale qui persistent dans certaines parties du Rajasthan.