La présence des ailés solitaires et les conditions écologiques favorables laissent présager des reproductions à petite échelle au sud et sud-est du pays au cours des semaines à venir. Par ailleurs, la situation de plus en plus préoccupante dans les pays du Sahel, incitent à plus de vigilance afin de faire face à tout développement de la situation acridienne au Maroc.

Accueil | E-mail

La Lutte Antiacridienne au Maroc

 

 


 

 

 

 

 

FAO : Communiqué du 18 Janvier 2019

Début d’une deuxième reproduction dans la résurgence soudano-érythréenne

Des groupes de larves des derniers stades ainsi que des ailés immatures et matures sont présents sur les plaines côtières de la mer Rouge, entre Port Soudan et Massawa, en Érythrée. Un petit essaim mature a été signalé plus tôt cette semaine en déplacement au sud, le long de la côte, en direction de Massawa, et a atteint Foro le 13 janvier. Une deuxième reproduction est en cours avec des signalisations de nouvelles larves nouveau-nées grégaires formant de petits groupes en Érythrée. Des opérations de lutte terrestre sont en cours dans ces deux pays. Les conditions écologiques demeurant favorables, on s’attend à davantage de pontes et d’éclosions d’ici la fin du mois de janvier. Par la suite, la reproduction va probablement diminuer au vu des actuelles prévisions de pluie. Ailleurs, une reproduction est probablement en cours dans les zones sub-côtières (oued Oko/Diib) du nord-est du Soudan.

En Arabie saoudite, de petits groupes et essaims immatures ont commencé à arriver le 6 janvier près des fermes des bordures occidentale et septentrionale du Croissant Vide, au sud de Riyad, entre Al Sulayyil et Al Aflaj, et au sud d’Haradh. Des opérations de lutte terrestre sont en cours. Ces essaims sont certainement issus de la reproduction dans le Croissant Vide, le long de la frontière entre Oman, le Yémen et l’Arabie saoudite, où de bonnes pluies sont tombées suite aux cyclones Mekunu (en mai) et Luban (en octobre). Il existe un risque que ces essaims effectuent leur maturation et pondent à proximité des zones cultivées. Le 15 janvier, un essaim mature a été signalé sur la côte nord de la mer Rouge, près de Rabigh.

Des efforts de prospection et de lutte devraient être maintenus dans toutes les zones.