La présence des ailés solitaires et les conditions écologiques favorables laissent présager des reproductions à petite échelle au sud et sud-est du pays au cours des semaines à venir. Par ailleurs, la situation de plus en plus préoccupante dans les pays du Sahel, incitent à plus de vigilance afin de faire face à tout développement de la situation acridienne au Maroc.

Accueil | E-mail

La Lutte Antiacridienne au Maroc

 

 


 

 

 

 

 

FAO : Communiqué du 24 Février 2020

Invasion d’essaims dans le golfe Persique et poursuite de la reproduction dans la Corne de l’Afrique

La situation reste extrêmement alarmante dans la Corne de l’Afrique, essentiellement au Kenya, en Éthiopie et en Somalie, où une reproduction généralisée est en cours et on s’attend à la formation de nouveaux essaims au cours des prochaines semaines.

· Au Kenya, des essaims ont été signalés dans les zones du nord et du centre où ils sont principalement matures, leurs éclosions entraînent la formation d’un nombre croissant de bandes larvaires avec la formation de nouveaux essaims. D’autres essaims matures sont également présents le long des deux rives du lac Turkana, où des opérations de lutte aérienne et terrestre se poursuivent.

·En Éthiopie, la situation est similaire à celle du Kenya avec une reproduction et des éclosions dans les régions de la Somalie et Oromia.

·En Somalie, la reproduction se poursuit dans le nord-est où on s’attend à la formation de nouveaux essaims immatures.

·En Ouganda, un essaim mature est arrivé le 24 février 2020 dans le nord-est à partir des zones adjacentes de l’ouest du Kenya.

·Au Soudan du sud, seuls des reliquats d’un essaim mature précoce ont été observés dans le sud-est du comté de Magwi. Un deuxième essaim mature a été observé près de la frontière le 23 février 2020.

·En RDC (République démocratique du Congo), un petit groupe de Criquet pèlerin mature est arrivé le 21 février 2020 sur la rive occidentale du lac Albert près de Bunia après avoir traversé le nord de l’Ouganda grâce aux vents forts.

·En Arabie saoudite, des opérations de lutte terrestre sont en cours contre des bandes larvaires sur la côte de la mer Rouge et des groupes et des essaims immatures dans l’intérieur.

·Au Yémen, une autre génération de reproduction est en cours sur la côte de la mer Rouge, où des éclosions et des bandes larvaires de premiers stades se forment. Des essaims ont été signalés dans l’intérieur du pays au cours de la dernière semaine, mais les prospections restent limitées et la lutte n’a pas pu être réalisée.

Au Golfe Persique, des essaims immatures denses sont arrivés les 20 et 21 février 2020 au Koweït, à Bahreïn, au Qatar et le long de la côte sud-ouest de l’Iran, entre Bushehr et l’île de Kish.