La présence des ailés solitaires et les conditions écologiques favorables laissent présager des reproductions à petite échelle au sud et sud-est du pays au cours des semaines à venir. Par ailleurs, la situation de plus en plus préoccupante dans les pays du Sahel, incitent à plus de vigilance afin de faire face à tout développement de la situation acridienne au Maroc.

Accueil | E-mail

La Lutte Antiacridienne au Maroc

 

 


 

 

 

 

Bulletin d'information sur la situation acridienne
Période de
21/11/2013 au 30/11/2013

          

             
1
. Conditions Météorologiques  :

La situation générale au cours de la décade a été caractérisée par l’affaiblissement de la dorsale de l’Anticyclone des Açores (1015‐1019 HPA) et la présence d’un couloir dépressionnaire associé à un Jet sub‐Tropical favorisant un ciel peu nuageux à nuageux avec des traces de pluies sur l’Adrar et l’Inchiri et le Trarza le 23 et 24 novembre 2013. Les vents ont été faibles à modérées du Sud‐est à Nord‐est sur l’ensemble du pays avec une légère augmentation des températures vers la fin de la décade.

Précipitations estimées du 01 au 10/11/2013 (source IRI)
 

2. Conditions écologiques  :

Les conditions  écologiques  sont favorables  à la survie  et la reproduction  du Criquet pèlerin dans la plupart des secteurs d’activité des équipes de prospection. Cependant, une bonne partie de la végétation annuelle est en dessèchement par endroit.




Carte de reverdissement (nombre de décade) du 11 au 21 octobre 2013

 

3. Situation acridienne : Résurgence

Les opérations de traitement soutenues sur des populations solitaro‐transiens se poursuivent sur des larves de stade L5 en dominance (jusqu’à +50/m²) et sur des groupes de jeunes  ailés  (densités  allant  jusqu’à  +50000  individus/ha,  par  endroit).  Cette  situation concerne les secteurs de l’Inchiri, Dakhlet Nouadhibou, l’Adrar et l’extrême Nord de Trarza. On note également la formation de petits groupes d’ailés dans la zone de Tasiast où d’autres équipes ont été redéployées.

 

En Adrar : une présence d’ailés dispersés  matures et immatures  solitaro‐transiens  au niveau de plusieurs points d’observation avec des densités atteignant 1000 individus/ha et des taches larvaire de stades L5 en dominance avec des densités variant de 1 à 4 larves/m².

 

En Inchiri : Où l’infestation est plus forte, on continue à observer des bandes et taches larvaires de stade L4 et L5 avec des densités de +50 larves/m².  Pour les ailés on pourrait même parler de petits essaim vu la densité des groupes d’ailés qui par endroit sont fortes entre 30000 et 50000 individus/ha  sur des superficies allant à 200h, notamment aux points 19°18’52 N/14°33’19 O ; 19°22’01 N/14°28’47 O et 19°19’13 N/14°32’18 O.

 

Au Nord du Trarza : les équipes en activité dans ce secteur révèlent la présence des taches larvaires de stades L3 à L5 et avec des densités allant de 1 à 10 larves/m², en mélange à des groupes d’ailés immatures avec des densités de l’ordre de 2000 individus/ha.

 

Au Dakhlet Nouadhibou : dans ce secteur on note la présence des taches larvaires au niveau de plusieurs site d’infestation avec des densités allant de 5 à 15 larves/m² et d’ailés matures, et dans une moindre mesure, immatures avec des densités allant de quelques ailés dispersés à 1700 individu/ha.

 

Carte de la situation des larves de la 3eme décade novembre 2013

Carte de la situation des ailés de la 3eme décade novembre 2013

4. Traitement :

10663 ha ont été traités du 21 au 30 novembre 2013 avec du Chlorpyrifos 240 ULVA. Le cumul des traitements, du 5 octobre au 30 novembre 2013, est de 35838 ha.

5. Dispositif :

Le dispositif de surveillance  et de lutte est composé de 15 équipes déployées dans 4 Wilaya  (Inchiri,  Adrar,  Trarza,  Dakhlet  Nouadhibou) ; en plus  de 3 équipes  d’appui et de coordination (Coordination centrale, logistique, suivi environnemental et sanitaire) ainsi que 2 camions de ravitaillement.

6. Stock de pesticides :

Le stock  de pesticides  au niveau  du magasin  central  (Riyad  – Nouakchott)  est de 63800 litres de Chlorpyrifos 240.

7. Prévisions :

Vu la situation rapportée par les équipes de prospection et les observations faites par les missions de coordination, on pourrait s’attendre à une augmentation des effectifs d’ailés issues des populations larvaires, au cours de la prochaine décade. Ces prévisions concernent l’Inchiri, l’Adrar et le Dakhlet Nouadhibou.